Retour sur le lancement national de la journée mondiale des zones humides 2016
Site

En action/Journée mondiale des zones humides/Retour sur le lancement national de la journée mondiale des zones humides 2016

Retour sur le lancement national de la journée mondiale des zones humides 2016

logo journée

Le programme de la journée

Au programme du lancement national de la JMZH, des échanges sur :
- la place des zones humides dans les politiques publiques (gestion des inondations, aménagement du territoire, biodiversité, qualité de l’eau, agriculture, etc.) ;
- les moyens de sensibiliser les différents publics à l’importance de ces milieux ;
- la présentation d’actions concrètes sur le territoire du bassin de l’Elorn et de la rade de Brest avec notamment les témoignages d’un agriculteur et d’un conchyliculteur.

Le Finistère et la journée mondiale des zones humides 2016

Le Finistère en action

Le Conseil départemental du Finistère a mis en place une Cellule d’animation sur les milieux aquatiques (CAMA) avec le soutien de l’Agence de l’eau Loire-Bretagne et en partenariat avec le Forum des Marais Atlantiques sur le volet zones humides. Au service des collectivités et associations dans leurs études et actions de préservation des zones humides, cette cellule assure un rôle d’animation, de coordination et d’accompagnement technique, administratif et financier. La CAMA élabore des outils et mène des actions liées à la connaissance, à la protection et à la gestion des zones humides.

Le Conseil départemental du Finistère élabore et met en œuvre une politique de protection d’espaces naturels sensibles, intégrant ces milieux humides. La taxe d’aménagement permet leur acquisition, leur restauration et mise en valeur, leur gestion et selon les écosystèmes, leur ouverture au public.

200 personnes à la conférence grand public sur les zones humides littorales par Jean Jalbert (Tour du Valat), à Brest © A. Dausse FMAZoom© A. Dausse FMALes partenaires et les associations d’éducation à l’environnement (notamment Eau et Rivières de Bretagne et Bretagne vivante) ont proposé des temps forts sur les zones humides finistériennes : expositions, visite de sites, animations pour les scolaires et le grand public etc. En parallèle au lancement de la Journée mondiale des zones humides, des conférences pour les scolaires (140 élèves) et pour le grand public (200 personnes) ont également été organisées à Océanopolis.