Site

Réseaux/Réseau élevage extensif en milieux humides

Réseau pour la préservation de l’élevage extensif en milieux humides

Cadre du projet

Localisation des sites-pilotes en FranceSuite à la publication en novembre 2017 du rapport « Préservation de l’élevage extensif, gestionnaire des milieux humides » rédigé par le CGEDD et le CGAAER, les ministères en charge de l’agriculture et de l’écologie ont souhaité mettre en œuvre une expérimentation ayant pour but l’établissement de projets territoriaux durables engagés dans la préservation des milieux humides par le maintien d’un élevage extensif. Celle-ci est prévue sur une période de cinq ans à partir de 2018.
Le rapport a ainsi proposé une méthodologie visant à mettre les éleveurs au cœur d'un projet territorial de développement durable élaboré par l'ensemble des acteurs et porté par les élus territoriaux.
Cette méthodologie repose sur les notions clés suivantes :
- Approche territoriale, globale et systémique ;
- Prise en charge collective des questions d'intérêt général (gestion des niveaux d’eau, foncier, questions sanitaires, lutte contre les espèces invasives…) ;
- Développement de systèmes d’élevage à l’herbe, économes en intrants, misant sur la qualité des produits ;
- Amélioration de la valorisation des productions en développant le bio, les circuits courts et la labellisation des produits ;
- Evolution des systèmes d’aides en proposant la mise en place de MAEc collectives et/ou le paiement pour services environnementaux.

Le rapport retient trois sites, considérés prêts pour mener à bien cette expérience :

- La baie de Somme et la plaine maritime picarde (Somme)
- Le marais de Brouage (Charente-Maritime)
- Les marais du Cotentin et du Bessin (Manche)

L’INRA de Saint Laurent de la Prée, en collaboration avec Scopela, sera en appui auprès des sites pilotes pour travailler sur la valeur d’usage des prairies.
Pour mener à bien cette stratégie, le rapport recommande la mise en place d’une animation nationale et suggère que le Forum des Marais Atlantiques (FMA) assure cette mission.
Le FMA assure donc le rôle de chef de file de ce projet pour accompagner les sites pilotes dans la mise en œuvre de l’expérimentation et joue également le rôle d’animateur national pour la thématique « élevage extensif et milieux humides ».

Les partenaires du projet

Partenaires techniques et financiers :
Techniques :
- le Syndicat Mixte Baie de Somme/Grand Littoral Picard et la Chambre d’agriculture de la Somme,
- la Communauté d’Agglomération Rochefort Océan, la Communauté de Communes du Bassin de Marennes et la Chambre d’agriculture de la Charente-Maritime, 
- le Parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin et la Chambre d’agriculture de la Manche,
- l’INRA de Saint Laurent de la Prée
 
Financiers : le réseau rural (via l'appel à projets MCDR), la région Nouvelle -Aquitaine, le Ministère de la transition écologique et solidaire et les Agences de l’eau Artois Picardie, Seine Normandie et Adour-Garonne