Site

Réseaux/Projets de recherche "zones humides" en cours/« Littoral charentais et risque maritime : vision collective et gestion participative. »

Programme "Quels littoraux pour demain ? " 2013-2016
Intitulé du programme : "Littoral charentais et risque maritime : vision collective et gestion participative."

En matière de prévention des risques maritimes (submersion, érosion, qualité de l’eau), l’efficacité des mesures décidées dépend en grande partie de leur appropriation par le milieu local. Huit chercheurs de quatre laboratoires et deux institutions sont impliqués dans ce projet qui vise l’amélioration cette appropriation. Ils tirent cette conviction de leur engagement dans les débats qui ont suivi la tempête Xynthia (27-28 avril 2010). Cette idée résulte aussi des chantiers de recherche pluridisciplinaire auxquels ils contribuent, dans le cadre des travaux de l’Université Populaire du Littoral Charentais, qui porte ce projet, mais aussi des institutions qui adhèrent à l’UPLC.
Sur le littoral national, la faible fréquence des évènements extrêmes sur la période (1960-2000), celle-là même qui a abrité le boom balnéaire sur le littoral français est allée de pair avec un reflux de "l’Etat stratège" (décentralisation, construction européenne, RGPP et ses effets). Après Xynthia, le retour de l’Etat a d’abord pris la forme d’une improvisation. Depuis, avec le lancement des réflexions autour des Plan d’Aménagement et de Prévention des Inondations (PAPi), on revient à une gestion concertée entre l’Etat et les collectivités. Notre conviction reste qu’il manque un outil capable d’enrayer la lente dégradation des termes de l’appropriation citoyenne des connaissances et bonnes pratiques, dans un contexte où notre littoral laboratoire – les côtes charentaises – s’éloigne de ses racines paysannes (agriculture, conchyliculture, pêche) et donne la priorité au balnéaire.
Dans un tel contexte, notre hypothèse de travail consiste à bâtir une médiation génératrice de visions prospectives partagées. L’originalité tient à une logique double.
Dans une logique ascendante (bottom up), nous proposons des actions qui doivent amener à collecter et structurer, pour mieux la diffuser, la somme des connaissances "de terrain", aussi nommées "savoirs vernaculaires". Dans cet objectif, développons la pratique – inaugurée durant la saison 2012 de l’UPLC – des conférences-débats organisant le dialogue entre spécialistes académiques et « experts du quotidien ». Grâce à l’adhésion des communes littorales à l’UPLC, nous sommes en mesure d’organiser le transfert et l’intégration de nos conclusions, au sein des PAPi, axe 1 "amélioration de la connaissance et de la conscience du risque".
Dans une logique descendante (head down), le programme vise également à l’organisation du retour d’expérience vers les territoires concernés, sous la forme de la base de données documentaire (www.uplc17.org/), d’une publication finale, d’un film-documentaire et, dans une optique comparative avec d’autres littoraux intégrés à la réflexion, d’un colloque de fin de programme.
Notre ambition consiste à faire de ce programme de recherche un carrefour des savoirs permettant l’émergence de constats, de pratiques et d’objectifs partagés autour du risque maritime.

Contact :

Thierry SAUZEAU
E-mail : thierry.sauzeau@univ-poitiers.fr